Inscrivez-vous gratuitement sur le portail alloco.com et modifiez votre profil pour accéder à tous les contenus

CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE

Connexion | S'inscrire

Alloco.com1er portail web dédié à l'Afrique

Territoire :

Côte d'Ivoire - Avant son transfèrement à Abidjan/ Simone Gbagbo parle à Odienné et à la Côte d’Ivoire : «Redevenons frères et sœurs»


Le séjour de l’ex-Première dame, Simone Gbagbo, dans la capitale du Kabadougou (Odienné), a pris fin lundi dernier. Elle a été transférée ce jour-là à Abidjan.

Mettant ainsi fin à une résidence surveillée à Odienné depuis avril 2011, après la chute du pouvoir d’Etat de son époux Laurent Gbagbo. Avant ce transfèrement, qui s’est fait discrètement, en raison des émeutes qui ont secoué la semaine dernière le chef-lieu de région du Kabadougou, elle a livré un message aussi bien aux populations d’Odienné qu’à l’ensemble des Ivoiriens.

Si l’on en croit nos sources, qui ont été les témoins triés sur le volet, du départ d’Odienné de l’ex-dame, elle a d’emblée exprimé sa reconnaissance à la population, l’ancienne équipe municipale conduite par le ministre Diakité Coty, dont la mère lui faisait à manger, et aux agents des forces de l’ordre, notamment le Commandant de brigade de la gendarmerie et les éléments des Forces républicaines (Frci) commis à la garde de sa résidence. Et ce, pour le meilleur traitement dont elle a bénéficié. «Je vous remercie pour l’accueil, la fraternité et la sécurité dont j’ai bénéficié pendant mon séjour, merci à vous tous pour la bonne ambiance qui a prévalue pendant mon séjour. Au-delà des liens de fraternité, j’ai trouvé ici, des amis. J’ai été traitée en sœur par beaucoup d’entre vous ici ce matin. Je voudrais vous en remercier infiniment. Au-delà de tout, nous sommes des frères et des sœurs. Redevenons ces frères et sœurs dont la politique ne déchire pas les liens de fraternité et d’amitié», a indiqué Simone Gbagbo, toute décontractée. Avant de faire de longues accolades à tous ceux qui étaient dans la résidence pour lui dire au revoir et qui comptent désormais, selon elle-même dans le cercle de ses amis.

Puis d’ajouter, relativement aux émeutes: «Je souhaite que le calme et la paix reviennent à Odienné. Mon appel est qu’il n’y ait plus de marche de protestation ni de casse des services publics», a-t-elle suggéré pour exhorter les Odiénnéka et partant les Ivoiriens sur toute l’étendue du territoire national à tourner le dos à la violence. Après ce message qui ému l’assistance restreinte, toute souriante, à en croire notre source, elle a pris place à bord d’un véhicule blanc de type 4x4 en direction de l’aéroport d’Odienné, à destination d’Abidjan. ... suite de l'article sur L’Inter

Tags: Simone Gbagbo,Odienné,Côte d’Ivoire

Lien: http://news.abidjan.net/h/517288.html